1Route des_Tamarins_de_nuit_1929

La « Route des Tamarins à l’ombre d’une flore endémique » a été un projet aux nombreux défis. D’ordre technique, financier, humain, politique ou écologique, tous ont été relevés avec succès. Comme vous le savez maintenant, cet axe routier est aujourd’hui le plus important à la Réunion. Véritable artère, il relie directement Saint-Paul à l’Etang Salé, permettant ainsi aux Réunionnais de se rendre de Saint-Denis à Saint-Pierre en un peu moins d’une heure. Une autre amélioration résulte de la construction de cette route : les zones littorales de l’ouest de l’île sont dorénavant bien moins embouteillées, fluidifiant ainsi la circulation aux abords des zones balnéaires et résidentielles de Saint-Paul, Saint-Gilles, Saint-Leu et l’Etang Salé.

Penchons-nous maintenant sur la particularité écologique et environnementale de ce projet colossale. A titre anecdotique, Paul Verges, président du Conseil Régional à cette époque, nous rappelle que la route des Tamarins a failli s’appeler « la route des balcons ». En effet, son tracé permet de découvrir ou redécouvrir des points de vue époustouflants : l’océan Indien à perte de vue, la savane désertique du Cap La Houssaye, les espaces agricoles de La Saline, les champs de canne des Hauts de Saint-Gilles et Saint-Leu, la végétation luxuriante de l’Etang Saint-Paul, le lagon de l’Hermitage, la barrière corallienne de Saint-Leu, la flore primaire et protégée des ravines de La Chaloupe et des Colimaçons, ou encore la forêt de filaos de l’Etang-Salé. Mais ce projet verra finalement le jour sous le nom de « Route des Tamarins », car il y a encore de cela un siècle et demi, ce paysage était parsemé d’une multitude de Tamarins.

Au fil du temps, les activités humaines ont malheureusement détruit ces forêts de Tamarins et ont également mis en danger plusieurs espèces endémiques. C’est pour cette raison que l’un des éléments clés de ce projet a été l’aménagement et l’intégration paysager. Ces enjeux environnementaux se traduisent dans le choix du tracé, la morphologie des terrassements, l’esthétique des ouvrages d’art, mais par dessus tout, les quelques 600 000 plants, dont 12 000 tamariniers, qui poussent actuellement tout au long de ces 34 km de route, regroupant ainsi un peu plus de 70 espèces végétales différentes, en majorité endémiques.

Ces plantes peuvent être regroupées en trois familles bien distinctes :

  • Les plantes exotiques
  • Les plantes indigènes et endémiques
  • Les Palmiers

Nous vous proposons de découvrir les différents « pieds d’bois » (mot créole pour désigner les arbres et plantes) cultivés pour la réalisation de ce projet.

Les plantes indigènes et endémiques :

Le Benjoin est un arbre hétérophile endémique de La Réunion et de son île sœur, Maurice…

Le Bois de gaulette était utilisée pour fabriquer des manches d’outils, des baguettes de tambour, ou pour ces vertus médicinales…

Le Bois de Goyave Marron est aussi connu sous les noms de fandamane ou de change-écorce…

Le Bois de Chandelle a un port majestueux avec son tronc dénudé et ses branches remontantes…

Le Bois d’Arnette est une espèce végétale endémique à La Réunion. Il en existe deux variétés différentes….

Le Bois de Judas est aussi connu sous le nom de faux bois de fer. Cette plante au beau feuillage est endémique de la Réunion et favorise les zones semi-aride pour se développer…

Le Bois de Mam’zelle est une plante indigène que l’on retrouve sous des formes légèrement différentes à Maurice et à Rodrigue. On l’utilisait à des fins médicinales pour soulager les règles douloureuses des jeunes filles…

Plante endémique de La Réunion, le Bois de Nèfles fait partie de notre patrimoine historique, il a laissé son nom à de nombreux quartiers : Bois de Nèfles Saint-Denis, Bois de Nèfles Saint-Paul…

Le Bois d’olive blanc a un feuillage très dense et vert clair. Ses petits fruits non comestibles pour l’homme nourrissent oiseaux et tangues…

Le Bois d’Olive Noir est une plante indigène, très rustique et favorise son développement dans les zones sèches et semi-sèches de l’île de la Réunion….

Endémique de La Réunion, le Bois Puant est une plante hétérophylle et très mellifère. A l’état juvénile ses feuilles sont fines, allongées, nuancées de rouge. Une fois adulte, les feuilles deviennent vert fluo…

Plante endémique qui a donné son nom à plusieurs quartiers de l’île : Bois-Rouge à Saint-André où se trouve une des dernières usines sucrières, Bois Rouge dans les Hauts de Saint-Paul…

Le Corce Rouge est un arbre très rustique qui résiste aux intempéries climatiques pouvant frapper la Réunion : pluie, forte chaleur, sècheresse et fort vent cyclonique…

Le Grand Natte est un arbre endémique de la Réunion au bois compact, dur, rouge, au grain très fin; il est donc d’excellente qualité pour les parquets et l’ébénisterie…

Plante endémique de La Réunion et l’île Maurice, le Quinquina pays se fait de plus en plus rare. Peu fourni en branches, cet arbre pousse droit. Sa période de floraison s’étale de janvier à mars/avril…

Le Veloutier est une plante indigène de la Réunion. Elle est très répandue le long des côtes ouest de l’île. Ces feuilles donnent l’impression d’être recouvertes de velours, d’où son nom…


Les plantes exotiques : les arbres fruitiers

Plante cauliflore, le pied de jacque est un arbre exotique très apprécié des Réunionnais pour ses fruits : le ti jacque. Ce fruit est souvent préparé en achards ou incorporé aux caris traditionnels…

Pied de mangue ou manguierAvec l’ananas et le letchi, la mangue fait partie des plus importantes cultures fruitières de l’île de la Réunion. Les plus grands vergers se situent dans l’Ouest : Saint-Paul, Avirons, Etang-Salé, Pierrefonds…

Le pied de tamarin – ou Tamarinierest un arbre fruitier majestueux qui peut atteindre plus de 15 m de haut. Ses fruits sont très appréciés des Réunionnais en fruit mûr à manger, en pâte pour les boissons rafraîchissantes ou préparation culinaire, ou encore en rougail pilé…


Les plantes exotiques : les arbres décoratifs

Les baobabs sont des plantes dont le tronc, au volume gigantesque, donne un bois blanc, mou et fibreux. Il peut dépasser 10 m de haut. Les fruits oblongs sont couverts d’un doux duvet et peuvent atteindre jusqu’à 20 cm de longueur…

Le Cassia du Siam est originaire d’Asie du Sud-Est est utilisée, depuis quelques dizaines d’années à La Réunion, comme plante d’ombre ornementale dans les aménagements paysagers…

Arbre de littoral résistant à l’air salin, le filao a été planté dans les zones sablonneuses de Saint-Gilles et de l’Etang-Salé pour fixer les dunes de sable qui se déplaçaient, poussées par le vent…

Le flamboyant est un arbre parasol typique de la Réunion, sa période de floraison s’étend de Novembre à Décembre et signale l’arrivée des fêtes de Noël et du nouvel an sous les tropiques…

Le flamboyant jaune est un arbre typique de la Réunion, mais reste plus rare que le flamboyant rouge. Sa période de floraison s’étend de Novembre à Décembre et signale l’arrivée des fêtes de Noël et du nouvel an sous les tropiques…

Le Ti’ flamboyant est un arbuste décoratif de l’île de la Réunion, aux fleurs rouge, orange ou jaune suivant la variété, qui fleurit presque toute l’année…

Le frangipanier est une plante très florifère de la Réunion qui devient décorative quand elle se couvre de ses beaux bouquets de fleurs blanches, jaunes ou roses, délicatement parfumées…


Les plantes exotiques : les plantes ornementales

Les Aloès sont des plantes relativement répandues à la Réunion, dans les zones sèches et rocailleuses. Ces plantes sont parfois utilisées pour leurs vertus médicinales…

Le Dentelaire du Cap est un buisson lianescent de la Réunion qui pousse en forme de petit dôme, autrement cette plante s’accroche à tout support pour y grimper en lianes…


Les Palmiers :

Palmier de BismarckLes palmiers symbolisent souvent les destinations paradisiaques, les îles tropicales et les plages de sable fin…

Le Palmier Royal de la Réunion est aussi majestueux que son nom l’indique, avec des dimensions colossales et un chou qui est comestible…


Retourner à l’article présentant le projet de « La route ombragée« , présidé par Mr Raymond Lucas.