Ananas Victoria Réunion : fruits appréciés des réunionnais |

L’ananas Victoria de la Réunion, l’un des plus appréciés parmi les fruits réunionnais

L’ananas Victoria de la Réunion a un goût incomparable. Ce fruit réunionnais est un véritable concentré de saveurs sucrées et très parfumées. C’est véritablement LE fruit de la Réunion qu’il faut savourer lors de votre séjour dans notre île. C’est l’un des fruits le plus recherché pour sa qualité même s‘il existe bon nombres d’espèces. Le nom ananas viendrait de « nanà nanà » qui signifie parfum des parfums dans un dialecte brésilien. Vous pourrez en trouver partout sur l’île pendant toute l’année. Avec la mangue de la Réunion, le letchi (Litchi), cet ananas reste l’un des fruits le plus apprécié.


Il se mange à toutes les sauces…

Roi des desserts et du pique-nique, les recettes à l’ananas ne manque pas… il se déguste aussi bien nature, en salade de fruits, en jus, en sorbet ou en confiture, il est utilisé dans les chutneys et s’accorde parfaitement avec les viandes blanches, le gibier, les crustacés, la menthe… et aussi en rougail inédit à l’ananas que vous dégusterez avec un cari poisson par exemple.

Recettes à l'ananas victoria Réunion


Découvrez aussi notre article sur ce fruit de la RéunionComme vous le montre cette photo, L’ananas Victoria est aussi dégusté à la Réunion avec du piment rouge sec mélangé avec du sel…


Bon à savoir

Considéré comme le roi des fruits en raison de sa couronne, l’ananas est introduit en Europe par Christophe Colomb. Planté sous serre à la cour d’Angleterre, il est baptisé Victoria en hommage à la reine qui en raffole. En France, Louis XIV en fait planter pour le plaisir de sa maîtresse Madame de Maintenon. Les Portugais l’exportent en Inde, à Java et dans tout l’Extrême-Orient. Introduit par les Hollandais à l’île Maurice en 1606, il arrive à La Réunion en 1668. C’est aujourd’hui l’une des toutes premières cultures fruitières de l’île. Il est principalement cultivé dans les Bas notamment à Bois-de Nèfles, au-dessus de Saint-Denis, à Petite île, le long de la rivière Langevin ou encore a proximité de Saint-Benoit dans l’est de l’île de la Réunion, (région qui est d’ailleurs la plus réputée pour la culture du Litchi qui est envoyé par dizaines de milliers de colis cadeaux Réunion en Métropole au même titre que l’ananas dont nous parlons ici). Cette répartition géographique se justifie par rapport à ses besoins hydrométriques, mais aussi car il affectionne les terres meubles et aérées.

Ce fruit tropical ne pousse pas sur un arbre comme pourrait le croire certains, mais en buisson qui produit son fruit à la base de ses longues feuilles charnues et épineuses selon la variété.

De petite taille, sa chair particulièrement tendre n’engendre que peu de pertes par rapport à des variétés plus grosses, au cœur plus dur. Seuls les yeux (petits ronds marrons présents après avoir coupé la peau de l’ananas) sont à retirer car très amères.

Les qualités de l’ananas ne manquent pas car ce fruit contient de nombreuses vitamines, des sels minéraux et des fibres. Il facilite la digestion grâce à la broméline qu’il renferme.


Idées d’une recette végétarienne avec ce fruit su ce lien.