Le cocotier et son fruit, le coco |

cocotier reunion

Le cocotier : fruit et eau de coco


Souvent synonyme de plages désertes et d’îles tropicales, le cocotier est relativement courant aux abords des côtes réunionnaises. D’un point de vue scientifique, le cocotier n’est pas un arbre au sens strict du terme mais une plante monocotylédone. Pour nos lecteurs non scientifiques, cela veut dire qu’il n’est pas formé d’un tronc sur lequel se développent plusieurs branches. Le cocotier est en fait formé d’un stipe (ou «faux tronc») au sommet duquel se trouve une couronne de feuilles. Au fur et à mesure que les cocotiers poussent, chacune des feuilles laisse une cicatrice en forme d’arc de cercle sur le stipe (nous utiliserons le terme tronc pour que la compréhension soit plus facile), ce qui explique pourquoi les cocotiers ont ces marques en forme de croissant tout le long de leur tronc. La couronne foliaire du cocotier comprend une bonne trentaine de feuilles, à la base desquelles poussent des régimes de fruits même, la noix de coco.

Noix de coco :

La noix de coco est un fruit aux nombreuses vertus, ce qui explique pourquoi les polynésiens le considèrent comme étant «l’arbre de vie». En effet, la noix de coco contient une eau sucrée aux caractéristiques nutritionnelles et désaltérantes ! L’arbre à coco est donc une source importante d’hydratation dans un environnement dépourvu d’eau douce. Notez que moins le coco est mûr, plus il contiendra de l’eau. Une fois l’eau de coco consommée, l’intérieur des noix du coco peut être mangée ou pressée afin d’en faire du lait de coco (à ne pas confondre avec l’eau de coco). Vous pouvez aussi cuisiner des desserts réunionnais comme le bonbon coco ou encore le gâteau au coco chocolat.

La pulpe de noix de coco séchée est ensuite transformée en huile. Cette même huile sert à confectionner du savon ou encore l’huile de monoï.

Autrement, le cocotier peut être utilisé à d’autres fins : le bois de cocotier présente un aspect très décoratif, en meubles notamment ; la sève peut être consommée fraîche, en sirop, en alcool après fermentation, ou en sucre une fois concentrée et séchée. Les fibres de la noix de coco peuvent être utilisées pour en faire des brosses, balais, paillassons, cordes, etc…

En apéritif, notre recette de punch coco réunionnais reste incontournable et côté cuisine, les gourmets apprécieront notre recette réunionnaise de cari poulet coco.

La bourgeon terminal du cocotier, appelé chou coco, est comestible et est reconnu comme étant plus fin que le chou palmiste !

Bien d’autres utilisations du cocotier sont encore possibles… il est donc pas étonnant que cet arbre soit effectivement considéré comme l’arbre de vie !