Accueil Blog Sports & champions Bodyboard Mathieu Schiller, l’homme et sa mer réunionnaise - Hommage

Mathieu Schiller, l’homme et sa mer réunionnaise - Hommage



 

mathieu schiller - attaque requin

RIP Mathieu Schiller


19 sept 2011... 19 septembre 2015...

Dans nos vies à tous, il y a des jours avec et d'autres sans... Aujourd'hui 19 septembre 2015 est un jour SANS... Cela fait 4 ans qu'un petit gars adorable a perdu la vie injustement par un bel après midi ensoleillé de septembre ! Un jour douloureux, un jour rempli de tristesse, un peu comme si c'était hier... RIP Mathieu Schiller


 

C’est le 14 avril 1979 aux Ulis, dans la région parisienne, que Mathieu Schiller voit le jour, un petit blondinet intrépide, bourré de vie et de malice. C’est d’ailleurs pour ça que certains le surnommeront Bart, en référence à la série des Simpson, pour les connaisseurs. C’est pourtant le surnom de « Chiche » (en référence à son nom de famille) qui lui restera auprès de ses amis et notamment de David Legleye, son meilleur ami de l’époque et jeune espoir du bodyboard réunionnais.

La première chose que l’on peut dire de Mathieu, et il y tenait, c’est qu’il arriva à la Réunion à 6 mois à peine et qu’il grandit ici entouré de sa famille : sa mère Brigitte, son père Patrice, ses sœurs Aurélie et Anne.

Dès son enfance, Mathieu Schiller découvre la mer, le bodyboard, mais aussi le tennis. Très sportif et doué, il devra d’ailleurs choisir entre ses deux passions. Son amour des vagues et de la mer lui fera choisir le bodyboard, choix judicieux puisqu’il excellera dans ce sport un peu plus tard.

mathieu schiller - mike stewartLa petite tête blonde n’a d’yeux que pour les boards, les vagues et les leash : il devient vice-champion de la Réunion des moins de 14 ans et obtient la 3ème place au Championnat de la Réunion Junior en 1993. Il ajoutera à son palmarès sportif, dès l’année suivante, un titre de Champion de France et une 7ème place au Championnat d’Europe des jeunes…

Il est ambitieux et fonce sans se poser de questions : c’est grâce à cette fougue qu’il réalise l’exploit qui fera le plus parler de lui en battant Mike Stewart, JIR et Quotidien du 11 juin 1995) son idole d’antan 9 fois champion du monde à l’époque, alors qu’il n’a que 16 ans. Cette performance lui vaudra une réelle ovation de la presse.

(Photo et extrait ©copyright Le Journal de l'Ile-11 juin 1995)

Sponsorisé par les plus grandes marques de bodyboard dès 1996, il enchaîne les compétitions à la Réunion, en Métropole, au Portugal et en Angleterre mais aussi sur d’autres spots mondialement connus comme l’incroyable et souvent fatale vague de Pipeline à Hawaï. Lorsqu’il en parlait en souriant plusieurs années après, il n’omettait jamais le profond respect qu’il avait pour cette vague qui avait failli lui coûter la vie : lors de sa jeunesse avec l'un des ses amis, affrontant cette vague d'une rare violence ce jour là, leur aventure s’était soldée par une énorme frayeur et l'intervention providentielle d’excellents sauveteurs qui les avaient récupérés en les traitant de fous tout en respectant leur témérité. Voilà qui était Mathieu dans l’eau : du respect, de l’amour et du courage.


De l’amour il n’en manquait pas et ses proches pourront vous dire à quel point il aimait les gens, la nature et son île intense. « Mon cor lé zoreil mé mon lespri lé kaf » répétait-il souvent, surtout lorsqu’il marchait en savates deux doigts sur les sentiers de Mafate pour aller voir ses amis habitants la maison la plus reculée de Marla, Seb et Daisy, pour leur cuisiner un bon rougail saucisses au feu de bois.

Mathieu Schiller : un redoutable compétiteur

Mais Mathieu était aussi un compétiteur et savait pousser et repousser un peu plus les sensations qu’il avait sur les vagues. C’est donc logiquement qu’il fut l’un des pionniers à pratiquer le tow in surfing à la Réunion (surf tracté par un jet ski permettant d'aborder d’énormes vagues impossible à prendre à la rame). Il disait que c’était une sensation absolument différente du surf classique. En effet, cela demandait une concentration et une condition physique impeccable. Imaginez-vous sous des tonnes d’eau, l’erreur ne pardonne pas et rester longuement en apnée est strictement nécessaire. C’est en 2005 qu’il se lance pour la première fois avec Stéphane Jam, Christophe Perry, David Grainville et Cédric Bornarel sur le spot de la Folette au Port sur des murs d’eau de presque 5 mètres de haut.


« Chiche » était un modèle pour la nouvelle génération de bodyboardeurs, dont Amaury Lavernhe qu’il connaissait depuis longtemps (jeune réunionnais champion du monde de bodyboard en 2010) mais aussi pour tous ses élèves. Eh oui ! Ses élèves ! Car il voulait réellement partager avec les jeunes et leur apprendre l’art du surf et le respect de la mer. C’est pourquoi, avec son Brevet d'Etat en poche, il créa avec son ami Kévin Hoarau son école de surf et de bodyboard en 2008, la Boucan Surf S’cool, sur la plage où il avait grandi, Boucan Canot. Encore une fois, Mat ne pouvait pas se contenter de dispenser des cours à ses élèves, il avait ce besoin de transmettre plus, d’enseigner. A son école à Boucan, au delà des cours pratiques, il lui était important de leur expliquer comment se forme la houle, quels sont les dangers de la mer, de leur transmettre l’esprit du surf. Il avait d’ailleurs avec son collègue la lourde responsabilité d’entraîner le pôle espoir de bodyboard réunionnais.

Il aurait pu mener sa vie tranquillement avec son école, mais Mathieu avait une idée en tête depuis longtemps : une marque de vêtements de surfwear créée par et pour les surfeurs. C’est chose faite en 2010. C'est avec son meilleur ami Loris Gasbarre qu’il souhaita partager cette nouvelle aventure. Ils se connaissent depuis plus de 15 ans et c’est dans cet esprit de fraternité qu’ils nomment la marque "Local Brothers". Le mot « Local » est un petit clin d’œil à son amour pour l’Île de la Réunion, mais aussi pour l’océan Indien en général et ses habitants (je salue d’ailleurs nos amis Seychellois qui nous ont toujours si bien reçus à La Digue). « Brothers » fait référence à son amitié avec Loris mais bien au delà avec tous ses « dalons » où qu’ils soient, de Saint-Leu à Mafate. Local Brothers est aussi représentatif de notre Île de La Réunion qui est le savant mélange des gens, des cultures dans la plus grande tolérance et com i di ici : « nou tout lé frèr ».


Voici donc, très brièvement, qui était Mathieu Schiller, dit Chiche, un homme fantastique qui a marqué nombre de vies un peu partout dans le monde, qui a été et sera je l’espère, un exemple d’humanité. Je me souviens de sa sœur Aurélie lui disant souvent qu’il pensait trop aux autres, c’était vrai... Mais c’est aussi ce qui faisait de lui cet être si exceptionnel, loin des préoccupations superficielles qui polluent parfois nos vies, un être aimé de tous. S’il me confiait souvent ses craintes et ses angoisses, il n’a jamais au grand jamais reculé.

C’est le 19 septembre 2011 en plein après-midi par une journée magnifique, sur une mer bleue aux vagues parfaites, que Mathieu s’est fait happer par plusieurs requins et qu’il a tout simplement disparu sous les flots de sa mer et ce, malgré les efforts héroïques de ses amis maîtres nageurs sauveteurs. Nous sommes tristes et pour certains un peu orphelins mais nous savons les sentiments qu’il nous portait.

Alors, comme quelqu’un l’a très justement dit :

« Il s’en est allé dans son jardin, il surfera toutes les vagues qu’il veut maintenant et si on l’avait retrouvé, il aurait sans doute été rendu à la mer. Par sa malice, il nous a devancés ».

Ride. In. Peace

Mathieu Schiller : Un palmarès éloquent


mathieu schiller1993 : Vice-champion Réunion (-14 ans) - 3e au championnat Réunion Junior - Vice-champion France cadet de bodyboard (Guadeloupe) - 2e du challenge Bruno Giraud - junior (La Réunion)

1994 : Champion Réunion - Champion France Espoirs – cadet à Boucan-Tarnos (Landes) - 7e au championnat d’Europe des Jeunes – Cadets à Newquay (Angleterre) 

1995 : Vainqueur Open de Trois-Bassins - Champion d’Europe par équipe - Vainqueur du challenge Taïmé à Boucan Canot (La Réunion) - 3e au championnat France Espoirs à Moliets

1996 : 9e Hollywood bodyboard Pro (45° mondial à la suite de cette compétition, invité à participer au Pipe Master) - 5e championnat France Espoirs – junior à Capbreton (Landes)

2001 : Vice-champion Réunion bodyboard - 7e championnat d’Europe 2007 : Finaliste championnat de la Réunion de bodyboard


 

Vous aimerez aussi :
Mathieu Schiller - Meilleur souvenir : Victoire sur Mike Stewart
Mathieu Schiller Vs Mike Stewart  son plus bel exploit sportif La victoire de Mathieu Schil
 

Commentaires   

 
+13 # RE: Mathieu Schiller, l’homme et sa mer réunionnaise - HommageAlain Schiller 02-03-2012 00:10
Quelle joie de lire ces lignes et de contempler ces photos emouvantes. Notre famille si unie est don divin. Partger nos joie mais aussi nos peines cimentent les joins de nos vies. Mathieu, je met mon espoir dans la Resurection. Lanuit est longues pour ceux qui sont vivants mais le sommeil est court pour ceux d'entre nos qui se sont couches trop tot. Quel divin petit dejeuner au matin de ton reveil.... A bientot donc,le frere de ton pere bien aime.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Tickets océan Indien & Monde

Rechercher sur le Site

Loading
top