Accueil Blog Sports & champions Default Alain Picard, Grand Raid 2012

Alain Picard, Grand Raid 2012



 

picard grand_raid

Grand Raid 2012 : La Diagonale des Fous

Si l’envie vous prenait un jour de participer au Grand Raid ou si vous préférez la Diagonale des Fous, sachez que les sacrifices ne manqueront certainement pas… Mais le simple fait de s’imaginer au départ de cette formidable aventure humaine vous provoquera déjà une « légère poussée » d’adrénaline… Avant même d’y être… Plus de 5000 participants ont pris le départ de cette 20° édition du Grand Raid 2012 avec des distances records de plus de 170 kms et 10 000m de dénivelé positif, de quoi donner le vertige...


En ce moment : Classements et Résultats du Grand Raid 2013


Nous avons partagé quelques moments forts avec Alain Picard, l’un de ces raideurs fous, qui nous raconte son aventure dans cette course de montagne. Chez les Picard, vous retrouvez l’épouse, Patricia qui officie au poste de responsable « Assistance – Massage » et son père Raymond dans l’habit de Logisticien averti… Et pour être complet,  il y a aussi les fans dont « LA » chef de file se nomme Alice, charmante fille du très courageux raideur… D’ailleurs, avant de vous emmener sur les sentiers, sachez que vous retrouverez à la fin de cet article, la chanson « Ti Alice » qui lui est dédiée, écrite et interprétée par son oncle Olivier Picard, nom d’artiste « Bathus ».

Pour sa préparation au Grand Raid 2012, Alain nous explique qu’il s’était bien préparé et d’une motivation à toutes épreuves au départ de Saint-Philippe car tout se présentait plutôt bien :

« J'effectuais des entraînements réguliers 6 mois avant le jour "j" sur des distances de 25 à 60 kms. Il faut dire que l’appui et l’encouragement familial avaient été au top tout au long de mon aventure. Mon régime alimentaire était lui aussi adapté à mes besoins : hypoglucidique durant ma phase de préparation physique, puis hyper glucidique 5 jours avant le départ et coté équipement, tout était aussi minutieusement préparé. J'avais même opté pour l'indispensable "tannage" du pied avec du jus de citron et de la crème Nok, ce qui m'apportait la confiance supplémentaire : rien ne semblait avoir été oublié ni même laissé au hasard... C'était sans compter sur Anaïs, la dépression tropicale qui, hélas pour moi, a beaucoup détrempé le terrain : boue et humidité permanente sur la première partie du parcours ont eu raison de mes pieds. Il m'était impossible de gagner du temps entre "Piton Textor" et "Mare à Boue". Venait ensuite la montée vers le gîte du Piton des Neiges... mes pieds ont macéré jusqu'à provoquer de belles ampoules et crevasses (douleurs surtout perceptibles à Cilaos). Malheureusement, je n’ai pas eu assez de temps à Cilaos pour m'alimenter correctement et me faire soigner les pieds...

J'ai pris malgré tout, le départ du stade de Cilaos à 21h20 au pas de course pour passer le poste d'Ilet à Cordes avant la fermeture (vendredi 23h50). Entamant donc la descente de Bras Rouge en courant, je suis arrivé à Ilet à Cordes, au pied du Taïbit, à 23h10, soit 40 min avant la fermeture du poste de pointage !

Après ce départ de Cilaos dans le stress et le passage usant de "Bras Rouge", s'en est suivi un grand moment de réflexion sur le poste de ravitaillement d'Ilet à Cordes, où j'ai pu également retrouver mes proches. Au final, j'ai pris la décision d'abandonner car le manque de temps pour me soigner et l'appréhension d'être toujours en limite de fermeture des postes me hantaient… et puis entamer Mafate, dans ces conditions, aurait été d'une grande irresponsabilité... L’abandon était inévitable en raison de ces circonstances.

J’avoue que le retour à la maison a été très difficile car mon esprit était encore dans la course... Cet abandon fut très difficile à admettre... À l'année prochaine pour une nouvelle tentative...

Pour finir, il rajoute : Merci à ma famille pour tout le soutien apporté dans cette aventure…

Réunion Saveurs adresse ses plus vives félicitations à Alain car il faut énormément de courage et de sacrifices pour aborder une telle traversée. Bravo Monsieur !!


Et comme promis, la chanson « Ti Alice » et un message signé Bathus : Un petit Maloya pour ma petite filleul "Alice" une vraie petite Miss :) - (NDLR : Le Grand Raid, c'est aussi ça...)


Retrouvez notre article sur le Grand Raid 2012 et Patrick Pothin au Trail de Bourbon 2012


Pour le plaisir des papilles après un Grand Raid, quoi de mieux qu'un bon ti' cari poisson... ? Cette vidéo vous est proposée par Recet péi, un groupe Réunionnais basé à Paris. L'album "Maloya en Mwin" est disponible sur toutes plateformes de téléchargement. Le contact n'est autre que Olivier Picard (Bathus) artiste Réunionnais. 

Vous aimerez aussi :
Paintball reunion 974 : Club Dodo Flingueur
Paintball Réunion 974 Le paintball Réunion 974 est un sport peu évoqué par la presse et qui, po
Grand Raid Réunion 2014 inscrit à l'Ultra-Trail World Tour
Grand Raid Réunion 2014 La Diagonale des Fous entre dans l'Ultra-Trail World Tour Grand Raid
Grand Raid : Patrick Pothin-Trail Mascareignes 2012
Parce que le Grand Raid n'est pas uniquement pour ces ultra-terrestres espagnols survolant la Diag
 

Commentaires   

 
+1 # Valou 24-11-2012 11:47
Bravo beau frere ! t'es trop top !
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Pierre974 24-11-2012 05:53
c'est courageux de faire le grand raid, et en plus arrivé à Cilaos, ben carrément bravo ;-)
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # Raymond 24-11-2012 03:23
:lol: Très bel article,, merci !
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Tickets océan Indien & Monde

Rechercher sur le Site

Loading
top