Croyance : La vierge Parasol |

vierge au_parasol_8571


Croyance religieuse : La Vierge au parasol


Située tout près de l’église Notre-Dame des laves à Piton Sainte-Rose, la Vierge au parasol reçoit quotidiennement de nombreux visiteurs parmi lesquels des fidèles qui y déposent des fleurs, des cierges et des ex-voto.

Moultes légendes circulent sur son origine. L’une d’elles atteste qu’elle fut installée à la fin du XIXe siècle par un certain Monsieur Leroux, soucieux de préserver ses terres situées à Bois-Blanc sur les pentes du Piton de la Fournaise.

Miraculeusement épargnée par la lave qui brûle toutefois les récoltes en 1897, cette première statue est finalement recouverte lors de l’éruption d’avril 1961. Une nouvelle Vierge « Marie, Reine du monde » est installée un peu plus loin, au bas de l’Enclos, du côté de la mer.

Epargnée à nouveau en 1998, elle est évacuée d’urgence en janvier 2002, suite à une nouvelle menace. Son emplacement étant détruit, la statue est replacée au pied de la coulée, le 17 mai avant d’être installée le 14 août 2002 près de l’église de Piton Sainte-Rose à la Réunion. Comme il est d’usage dans l’Ile, son parapluie, nommé ici « parasol », la protège à la fois du soleil, mais aussi de la pluie, très abondante dans cette région de l’île. Le parasol en métal bleu réalisé dans les années 1960 par Monsieur Govindin, garagiste à Saint-Joseph a été remplacé par un parasol en fibre de verre.

vierge au_parasol_974

Notre-Dame des laves

Epargnée par l’éruption de 1977, l’église de Piton Sainte-Rose a été rebaptisée à cette occasion Notre-Dame des laves. Endommagés par la coulée de lave qui a pénétré dans la nef, le plancher, la façade, les vitraux et le plafond sont refaits en 1985. Ce petit bâtiment peint en rose est l’un des plus importants lieux de culte à La Réunion.

notre dames_des_laves_photo974