La salle verte |

La salle verte est un édifice éphémère composé de bambous, de ramures de cocotier, de feuilles de sagou, de fougère… construit pour un mariage, une communion, un repas de fête.La salle verte

La salle verte est un édifice éphémère composé de bambous, de ramures de cocotier, de feuilles de sagou, de fougère… construit pour un mariage, une communion, un repas de fête.

Ce « monument de verdure » est dressé dans la cour, entre la maison et la cuisine, ou en prolongement d’un garage. Si les sols sont de nos jours bétonnés ou recouverts d’un plancher, ceux des premières salles vertes étaient souvent en terre battue.

Aplanis et damés, ils étaient arrosés avant la pose de la couverture en palme de cocotier.

La construction est traditionnellement réalisée en groupe. La charpente confectionnée en bambou est édifiée plusieurs jours à l’avance. Les végétaux sont agencés en soirée, la veille de la fête pour être encore frais au moment voulu. Les fleurs, coupées et gardées dans l’eau, sont placées le matin même avec les dernières décorations.

La lampe à pétrole est aujourd’hui remplacée par des ampoules électriques ou des guirlandes lumineuses.

Héritage des salles de verdure des jardins français du XVIIe siècle, des traditions indiennes ou chinoises… les versions divergent quant à l’origine de ces salles à l’éphémère beauté. Mais qu’à cela ne tienne, on assiste ces dernières années à un renouveau de la salle verte, même si certains préfèrent depuis les années 1970 opter pour des salles des fêtes privées ou communales.