Mathieu Schiller : Meilleur souvenir de Mathieu Schiller bat Mike Stewart |

mathieu schiller - bodyboard reunion


Mathieu Schiller :

son plus bel exploit sportif

Son plus bel exploit sportif : sa victoire sur Mike Stewart

Mathieu Schiller a probablement réalisé le plus grand exploit de sa carrière en juin 1995, sur le spot de Saint-Leu en battant Mike Stewart, l’hawaïen neuf fois champion. Retour sur cet événement exceptionnel.

8 juin. La tension monte à Saint-Leu et dans la presse réunionnaise.

9 juin. Après trois jours d’attente, les épreuves du Hollywood Bodyboard Pro, championnat du monde professionnel débutent enfin à Saint-Leu. Six Réunionnais dont Mathieu Schiller se qualifient pour le second tour. Mathieu, alors champion de France cadet fait sensation en éliminant dès le premier tour, le Sud-africain Douglas Cockwell.

10 juin. Second tour homme. Mathieu Schiller et Thomas Richard se retrouvent dans la troisième série avec du beau monde : l’Australien Adam Smith (12e mondial) et surtout l’Hawaïen Mike Stewart (5° mondial). Mais cela ne semble pas désarçonner Mathieu qui y croit et déclare à la presse à la veille de la compétition : « C’est vrai que la série sera solide face à des gars comme Mike Stewart et Adam Smith… Si je suis assez fou dans les vagues, je pense que je peux espérer. Ce serait un rêve pour moi que d’aller en quart de finale contre de tels adversaires. Mais rien n’est impossible. Je veux y croire et j’y crois. »

Mike Stewart et Amaury Laverhne, Champion du Monde 2010 Bodyboard

Et contre toute attente, il réalise l’exploit sitôt salué par toute la presse :

« Schiller a enflammé le Hollywood bodyboard Pro en surclassant le champion du monde Mike Stewart en 1/8 de finale, » commente Stéphane Sisco dans le JIR.

 » C’est sans complexe que tu t’es engouffré dans les tubes. Que tu t’es envolé sur la vague jusqu’à son extrême limite. Tu fais des envieux, d’autant plus que du haut de tes 16 ans, non encore fêtés, tu as sorti le grand jeu. Comment ne pas parler du panache de ta qualification pour les 1/4 de finale ?  » s’enflamme Loïs Mussard dans Le Réunionnais.

Les gros titres pleuvent :

« Schiller s’offre le champion du monde »

« Quand l’élève dépasse le maître. » (JIR 11 juin 95)

Ou encore « Schiller parmi les grands. » (Quotidien 11 juin 95)

Mais cette victoire ne doit rien au hasard, comme le souligne Le Quotidien : « Mike Stewart, la légende vivante, ne doit pas encore en revenir, d’avoir été devancé à la régulière par le kid de Saint-Gilles… Car le plus surprenant est que le champion de France cadet ne doit rien à la chance dans cette fabuleuse victoire ; il s’est tout simplement montré le plus fort, aussi bien techniquement que tactiquement. »

Mathieu lui-même ne sait comment exprimer son bonheur : « C’est une énorme émotion. Je ne peux pas vraiment la décrire. C’est tellement fort. Mike Stewart… c’est mon idole. » (Quotidien 11 juin 95)

Après cet exploit, l’espoir réunionnais est classé 41e mondial et accède directement aux phases finales du championnat du monde à Hawaï en janvier 1996.