Week-end à la Réunion : apprécier une cuisine authentique et savoureuse |

La Réunion promet une expérience culinaire singulière au cours d’un séjour sur l’île. Intensément gourmande, elle propose un savoir-faire culinaire aux multiples origines. Les saveurs indiennes, françaises, malgaches, africaines et chinoises y sont présentes. L’île réserve parfaitement un mélange exotique de senteurs, de couleurs et de saveurs. Le temps d’un week-end, l’île offre un voyage culinaire exceptionnel.

Les particularités de la cuisine réunionnaise en général

Partir en week-end est un mode de voyage attrayant. Bien que très court, il promet une aventure singulière, différente des longs voyages ordinaires. Ce sera une opportunité de profiter d’une expérience inoubliable. Où que l’on soit, ce moment permet de se ressourcer et de casser un petit moment la routine de la vie quotidienne. Au cours d’un week-end, il est possible de se donner une chance de réaliser des choses extraordinaires, notamment en choisissant une destination particulière, se loger dans un hôtel prestigieux pour goûter à un voyage de luxe, réaliser des activités insolites, etc. Ou encore, s’envoler pour La Réunion afin d’expérimenter sa bonne cuisine et ses cocktails.

L’art culinaire réunionnais dispose également de ses propres codes. On y déguste beaucoup l’apéritif. Cela peut être des bouchons, des samoussas ou encore des bonbons piments. Cela permet de mieux ouvrir l’appétit avant tout repas. Par rapport aux plats, ils peuvent être à base de porc, de poisson ou encore de volaille. Ces accompagnements servent spécifiquement à compléter les grains, le riz, le rougail de tomate ou encore les brèdes. Il faut savoir que la grande majorité des plats réunionnais sont agrémentés d’épices, à l’instar du safran ou du curcuma, du gingembre, de la citronnelle, du poivre, etc. Pour le dessert, les fruits tiennent une place très importante dans le repas. On y trouve d’ailleurs un large choix de fruits exotiques. Sinon, les douceurs peuvent bien les substituer. Seulement, elles ne se dégustent que dans l’après-midi dans la majorité des cas, plus précisément à l’heure du thé.

Quelques spécialités authentiques pour égayer son séjour à La Réunion

De par ses multiples origines, la cuisine réunionnaise offre une grande diversité de plats. Au cours d’un séjour à La Réunion, le choix est large en termes de plats typiques. Ils promettent une aventure exotique savoureuse. Où que vous soyez sur l’île, un grand nombre de restaurants se feront le plaisir de vous gâter. Voici donc quelques plats typiques à expérimenter.

Le cari ou carry : c’est le plat de base de la cuisine créole. Il est souvent constitué de poisson, de viande préparée avec des oignons, de tomates, de safran péi, de curcuma. Le tout peut être agrémenté d’épices comme le gingembre, le thym, l’ail ou le poivre. Cependant, il est peut être préparé avec des légumes tels que le chouchou, le ti’jacque, le palmiste ou encore la pomme de terre. Le cari est souvent accompagné de brèdes, de chouchou, de citrouille ou de chou de chine.

Le samoussa : originaire de l’Inde, cet apéritif tant apprécié sur l’île est une spécialité incontournable au cours d’un séjour à La Réunion. Il s’agit de ce petit triangle de pâte fine et croustillante. Souvent, la grande majorité des samoussas sont garnis de bœuf, de poulet, de fromage, de poisson ou de légumes. Il y a également les samoussas sucrés qui raviront les papilles au dessert.

Le civet à la créole : c’est un ragoût élaboré avec de la « cive » c’est-à-dire d’oignon. Souvent il se prépare avec du vin rouge. Il est principalement réalisé à base de viande, d’où le civet de canard, civet de zourite (petit poulpe), civet de lapin. La viande est préparée avec du vin rouge ou parfois blanc et agrémentée d’aromates ou d’épices. Il est présent partout dans le menu de la plupart des restaurants de l’île.

Le rougail : à la Réunion, cette spécialité sert d’accompagnement à de nombreux plats. Il est réalisé avec un mélange de condiments, d’épices et de légumes. Chaque plat peut donc être agrémenté d’un rougail.

Babafigue : ce terme désigne en réalité la fleur du bananier de couleur jaunâtre. Ce plat traditionnel réunionnais peut être préparé de diverses manières, à savoir en carry, en gratin, en farce, en tourte ou avec du poisson et de la viande.

La cuisine réunionnaise est très riche et variée. Seul un week-end sur l’île permettra de découvrir de près les particularités et le goût de chaque plat.