Jacqueline Farreyrol - une ambassadrice de l'île |

Jacqueline Farreyrol avant qu'elle ne devienne sénatrice en 2011


UNE AMBASSADRICE DE L’ÎLE


Auteur-compositeur-interprète, Jacqueline Farreyrol s’adresse autant au jeune public qu’aux adultes à travers des albums qui lui valent de nombreuses distinctions.

  DES DÉBUTS DANS L’ÉDUCATION  

Née à La Rivière-Saint-Louis en 1939, Jacqueline quitte son île en 1956 pour suivre des études d’anglais à Montpellier. De retour à La Réunion, elle enseigne avant de devenir conseillère d’éducation, puis assistante de jeunesse et d’éducation populaire à la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports.

  ANIMATRICES D’ÉMISSIONS POUR ENFANTS  

Sa carrière artistique débute en 1972. Speakerine à FR3, elle anime une émission pour enfants, « Les p’tits piafs des îles », qui devient « Fleurs des Chants » dont elle crée les pro­grammes. Accompagnée par Luc Donat au violon et André Legras à la guitare, elle chante avec les enfants des chansons souvent de sa composition. En 1974, Jacqueline quitte l’enseignement et en­registre son premier disque de chansons populaires Z’enfants la misère. En 1975, elle crée le groupe Takamaka avec lequel elle enchaîne les spectacles.

  UNE CARRIÈRE MUSICALE INTENSE  

En 1978, elle sort son premier 33 tours, Tri la Ritron. Le succès est immédiat et le disque reçoit le Grand Prix de l’Académie Charles-Cros. Elle se produit avec Le Club Rythmique et Les Jokarys et compose pour la troupe Kalou-Pilé. Son disque Amour tendresse révèle ses talents de poétesse tandis que les albums Tôles rouillées et Cabaret créole sont composés avec son fils Éric Fruteau. Elle crée des spectacles musicaux comme Cascavel, Une âme pour mon île, une île pour mon âme, Ti Léon et le Prince du soleil, Ti Léon et le Rayon vert, Ti Léon et le Trésor caché.

  ACTRICE, FORMATRICE ET FEMME POLITIQUE   

Chevalier de l’ordre national du Mérite et Chevalier de l’ordre des Arts et Lettres, Jacqueline a enregistré de nombreux vinyles et une dizaine de CD. Elle a éga­le­ment interprété le rôle de Joséphine dans Les secrets du volcan de France 2 en 2006. Très impliquée dans le domaine de la for­ma­tion, elle s’est notamment occupée des premiers CES-musique avant de s’engager en politique en 2001. Présidente de l’IRT (Île de La Réunion Tourisme) depuis 2010, elle devient sénatrice en 2011.

Extrait du dernier album de Jacqueline Farreyrol – Lady Maloya


Cet article est issu du livre « Les Petites Histoires des Musiques Réunionnaises« , de Sandrine Barège & Fabienne Jonca. Découvrez chacun des chapitres de cet ouvrage :

Le maloya – Lo rwa kaf

Le séga – Luc Donat

Les ensembles instrumentaux – Le groupe Folklorique de la Réunion

La fusion – Alain Peters & Thierry Gauliris

Les bonus – André Maurice