Luc Donat - Le roi du séga |

 

Luc Donat marqua la musique Réunionnaise de par son talent et son professionnalisme


Musique de la Réunion

Luc Donat fût considéré comme l’un des premiers musiciens professionnels réunionnais, mais aussi comme étant…

Le roi du séga de la Réunion


Auteur-compositeur et interprète, Luc Donat est le précurseur du métissage entre le séga de la Réunion traditionnel et le jazz. Il a composé de nombreux morceaux toujours populaires aujourd’hui.

  LE VIOLON COMME DÉCLENCHEUR  

De son vrai nom Marie Émilien Luçay Donat, Luc Donat est né le 17 mai 1925 à Saint-Denis. À sept ans, il découvre le violon avec sa grand-mère violoniste. Au cours des années 1930, Luc entre à l’école de musique où il apprend à jouer des danses de salon telles que la valse, la polka ou encore le quadrille, à l’origine du séga réunionnais. Il intègre ensuite l’Orchestre Symphonique de Saint-Denis et crée un orchestre de séga avec Jules Arlanda.

  UN GRAND ECLECTISME MUSICAL  

En 1950, il s’installe à Tananarive, où il s’initie au jazz et à la variété. Il y rencontre le journaliste François Périer qui lui propose de popu­lariser le séga en France métropolitaine. À Paris, Luc Donat fait la connaissance du violoniste Stéphane Grappelli et intègre la maison de disque Vogue. En 1961, il dirige le cabaret du casino de Deauville, passant du jazz à la musique classique ou tzigane, ou encore de la variété au folklore réunionnais. En 1966, il crée à Paris la maison de pro­duction Donali, et grave une partie de ses compositions.

  UNE OEUVRE INACHEVÉE  

Rentré à La Réunion en 1968, Luc Donat compose les célèbres ségas Saint-Joseph et Mana­pany. Avec Jacqueline Farreyrol en 1971, ils animent l’émission Les p’tits piafs des îles. En 1976, il grave le disque Séga Destin, à l’occasion de la visite officielle de Valéry Giscard d’Estaing. Son dernier 33 tours “Isle de La Réunion est commer­cialisé en 1984. En 1988, il se produit avec Pierre Louvet avec lequel il crée le groupe Zaccacias. Luc Donat est nommé respon­sable du dépar­tement de Musiques Réunionnaises au Conservatoire National de Région, avant de s’éteindre en 1989.


Cet article est issu du livre “Les Petites Histoires des Musiques Réunionnaises“, de Sandrine Barège & Fabienne Jonca. Découvrez chacun des chapitres de cet ouvrage :

Les femmes – Jacqueline Farreyrol

Le maloya – Lo rwa kaf

Les ensembles instrumentaux – Le groupe Folklorique de la Réunion

La fusion – Alain Peters & Thierry Gauliris

Les bonus – André Maurice

 


Lors du Festival Kaloo Bang 2014 Réunion, un hommage lui sera rendu par son fils Patrick Donat et d’autres musiciens et chanteurs de l’île.